Contre le bruit où en êtes-vous ?

Longtemps considéré comme une conséquence de l’industrialisation, le bruit fait aujourd’hui l’objet d’une règlementation qui vise à protéger les travailleurs contre les risques liés à une exposition prolongée.
Il est à l’origine de nombreuses surdités mais aussi d’autres pathologies (stress, fatigue,…).
Il est en outre reconnu comme cause des maladies professionnelles depuis 1963.



De multiples moyens d’actions peuvent être mis en place sur le lieu de travail pour limiter l’exposition des salariés, notamment la mise à disposition d’équipements de protection individuelle (EPI).




Mise à disposition de protection individuelle

Des protections auditives sur mesure doivent être mises à disposition des travailleurs dès lors que les mesures de prévention mises en œuvre ne permettent pas de réduire suffisamment leur exposition au bruit et que cette exposition dépasse les valeurs inférieures déclenchant l’action.

Les protections auditives sur mesure sont choisies après avis des travailleurs concernés, du médecin du travail (et parfois des agents des services de prévention) de façon à éliminer le risque pour l’ouïe.

L’employeur doit vérifier l’efficacité des mesures ainsi prises et conserve les références des types et modèles des protections auditives sur mesure choisies en vue d’en assurer un remplacement adéquat lorsqu’elles sont usagées.


La prévention

Ci-dessous un rappel des principales obligations de l’employeur en matière de prévention :
- éviter les risques
- évaluer les risques qui peuvent être évités
- combattre les risques à la source
- agir sur les conditions de l’organisation du travail (choix des équipements, des procédés, des substances,...)
- former et informer les salariés sur les risques et leur prévention
- prendre des mesures de protection collective en leur donnant la priorité sur les mesures de protection individuelle