L'oreille

Comment marche une oreille ?

Sachez-le, nous avons trois oreilles ! L’oreille externe, l’oreille moyenne et l’oreille interne.


L’oreille externe 

Vous la connaissez, c’est là que vous clippez vos boucles d’oreilles. Elle est composée du pavillon et du conduit auditif externe. C’est par là que sont captés les bruits et les sons qui sont amplifiés et transmis jusqu’au tympan.

 
L’oreille moyenne

Evoque un atelier par des noms étranges : marteau,  enclume, étrier, ces petits os, des osselets par où sont transmises les vibrations sonores venant du tympan.

 
L’oreille interne

Elle, ressemble à un coquillage. Elle est composée de la cochlée l’organe de l’équilibre. La cochlée est tapissée d’environ 20 000 cellules ciliées. Ces petits cils vont avoir pour mission de transformer l’énergie mécanique des vibrations sonores en influx nerveux. Et c’est finalement le nerf auditif qui va transmettre cet influx jusqu’aux centres auditifs du cerveau qui, lui, va interpréter et décoder les bruits et les sons pour vous restituer la sonate de Chopin dans toute sa splendeur.

 

CAPTER - TRANSMETTRE - CODER .....et INTERPRÉTER

Les trois fonctions de l'oreille - Le rôle du cerveau

1 - Capter l'oreille interne
L'onde sonore arrive dans le pavillon de l'oreille jusqu'au tympan ( quand une onde sonore pénètre dans l'oreille, elle fait vibrer le tympan)

2 - Transmettre - Oreille moyenne
Le tympan met en mouvement le marteau, l'enclume, l'étrier (les osselets) ; les muscles, par contraction, amplifient ou limitent la transmission.
Si le muscle n'a pas le temps d'amortir le choc, le mouvement est transmis sans atténuation. Un choc très violent peut crever le tympan ( surdité de transmission).

3 - Coder - Oreille interne
Si le tympan résiste, c'est le codeur qui va être saturé. Il peut être endommagé ou détruit. C'est la destruction du système de codage qui entraîne une surdité de perception (exemple le surdité professionnelle).

4 - Interpréter - Le cerveau
Suivant la culture linguistique, musicale,etc... le cerveau est entraîné à distinguer des sons très proches, à reconnaître des associations de sons particulières : c'est la parole, la musique.
Dans le travail, votre cerveau se sert des sons ou des bruits pour reconnaître si une machine fonctionne bien ( exemple : vous conduisez votre voiture non pas au compteur mais à l'oreille).

 

Pourquoi entend-on moins bien ?

Les causes de surdité sont nombreuses. Il peut s’agir de troubles vasculaires, d’affections virales qui abîment le tympan, de traumatismes crâniens, d’accidents de plongée. Il peut s’agir de traumatismes sonores lors d’une activité professionnelle ou lors des loisirs : une soirée près d’une enceinte, pendant un concert rock, peut avoir des conséquences irréversibles.
 
Mais surtout, il en est du bruit comme du soleil : une trop fréquente exposition provoque des dommages graves. On a un capital-bruit, comme on a un capital soleil. D’où l’importance de prévenir les jeunes et les moins jeunes des dangers des trop longues expositions sonores.
Des lois sont passées, heureusement, pour limiter la quantité de décibels dans les baladeurs ou au cours des concerts. Mais la durée d’exposition compte aussi. Il est donc important de faire des pauses-bruit, régulièrement.
 
Et puis, il en est de l’oreille comme du reste : avec le temps, ça s’use ! Et, la première cause de diminution de l’audition, c’est l’âge. Les cellules de l’oreille interne s’émoussent, disparaissent et ne se renouvellent pas : c’est la presbyacousie. Autant se faire à l’idée : nous sommes ou serons tous concernés...